Transat AG2R La Mondiale, le duo Christopher PRATT / Pierre LEBOUCHER

17 avril 2018 par

Christopher PRATT s’élancera ce dimanche 22 avril au départ de la 14ème Transatlantique AG2R La Mondiale avec Pierre LEBOUCHER.

 

Pour cette 14ème édition, 25 équipages prendront le départ pour une épreuve qui s’annonce intense. La Transat AG2R-La Mondiale, unique transatlantique en double à armes égales s’élancera de Concarneau pour 3800 miles en direction de Saint-Barthélemy.

 

Christopher PRATT participera à bord du Figaro Guyot Environnement aux côtés de Pierre LEBOUCHER. Ce sera le 12ème transatlantique et la 3ème AG2R pour le navigateur marseillais.

 

Le duo PRATT/LEBOUCHER est intéressant, pour l’un, la Transatlantique sera un retour aux sources, pour l’autre ce sera une découverte, mais tous deux partagent la même passion et une ambition commune.

 

« Être sur le podium fait clairement partie de mes objectifs mais encore une fois, c’est une transat difficile où le niveau est très ramassé, et le sentiment du travail bien fait est aussi un moteur puissant », concède Christopher. « Comme ça va être un peu la découverte pour moi, c’est un peu difficile d’annoncer un résultat chiffré, surtout sur une transat qu’il faut avant tout terminer. Reste que, clairement, nous savons que nous avons les moyens de faire quelque chose de bien », précise Pierre.

 

Pierre et Christopher semblent impatients d’allier leurs compétences pour faire de cette épreuve, une expérience inoubliable.

 

« Si j’ai choisi Christopher, c’est aussi parce que, lui, a de l’expérience en la matière. Nous sommes complémentaires. De mon côté, je suis à l’aise dans les phases de contact et dans la conduite du bateau et lui est très bon pour gérer la navigation au large et les manœuvres. Cela promet d’être intéressant d’autant qu’au-delà de ses compétences sportives, Christopher est vraiment quelqu’un que j’apprécie beaucoup. », confie Pierre. Christopher, de son côté, confirme ces propos : « Il y a effectivement un très bon feeling entre nous. Nous avons, l’un comme l’autre, cette même culture du dériveur. […] Nous avons beaucoup de choses à nous apporter mutuellement et avons les capacités de bien faire les choses. ».

Précédent:

16e Grand Nettoyage de l’Huveaune

Suivant:

Nice Ultimed : les plus grands bateaux au monde et les plus grands skippeurs à Marseille

Vous pourriez apprécier

Poster un commentaire