Mieux protéger des requins-baleines grâce au nucléaire

Mais quel âge ont vraiment les requins-baleines ?

Comment pouvons-nous déterminer l’âge des requins-baleines (Rhincodon typus) ?

Beaucoup de scientifiques se sont posé la question : ces espèces, à la fois les plus gros poissons et les plus grands requins vivant sur Terre, ont suscité de nombreux intérêts. Il s’agit aujourd’hui d’une espèce classée en “danger” d’extinction par l’UICN. Le requin-baleine est aujourd’hui menacé, notamment à cause de la pêche dont il a été la cible pendant de nombreuses années. Il est notamment consommé dans la cuisine taïwanaise où on le surnomme « requin-tofu ».

Faisant une environ 12 m de longueur, il n’a pas de prédateur. Il est d’ailleurs totalement inoffensif pour l’homme.
Nous savons que le requins-baleine à une longue durée de vie, mais nous ne pouvions pas déterminer leur âge exact, jusqu’à aujourd’hui !

 

 

Le carbone 14, la clé !

Au départ, les scientifiques ont regardé les lignes distinctes dans les vertèbres des squelettes des requins-baleines. Ils ont ainsi pensé que l’on pouvait compter les raies du requin comme on peut le faire avec les cernes d’un arbre, mais ils ne savaient pas combien de temps exactement une raie mettait pour apparaître.

Alors, les chercheurs se sont penchés sur la datation nucléaire, beaucoup plus précise. En effet, lors des essais sur la bombe atomique lors de la guerre froide d’importantes doses de carbone 14 se sont répandues dans l’environnement. Mais qu’est-ce que le carbone 14 ? Le carbone 14 est un élément chimique d’origine radioactif qui se dégrade et permet ainsi de dater précisément la matière organique.

“Ainsi, tout animal vivant a ensuite incorporé cette pointe de carbone 14 dans ses parties dures”. Affirme le  Dr. Mark Meekan, de l’Institut australien des sciences marines à Perth en Australie.

Les chercheurs ont ainsi retrouvé des restes de carbone 14 sur des squelettes de requins-baleines. “Et comme les scientifiques connaissent la vitesse à laquelle cet isotope se désintègre, il devient un marqueur précieux pour déterminer un âge.” (BBC)

Les chercheurs ont pu déterminer par la suite que, plus le requin-baleine est âgé, moins il y a de chance de trouver une quantité importante de carbone 14 et nous savons exactement combien de temps met le carbone 14 à se désintégrer.

Grâce à ces travaux nousn pouvons désormais conclure que les requins-baleines ont une longévité allant de 100 à 150 ans.

Les résultats de cette étude vont permettre de mieux comprendre leur croissance et l’état de la population pour connaitre leurs besoins en alimentation et ainsi mieux protéger les requins-baleines.

 

Selon une étude publiée par la revue Frontiers in Marine Science

Retrouver toutes nos actualités 

Crédit photo : Unplash- Noaa