aviron en salle

L’Avi Sourire au championnat de France d’aviron

26 rameurs handi/valides au championnat de France

 

Ce samedi 9 février, au stade Charlety de Paris, avait lieu le 7ème Championnat de France d’aviron indoor. 26 rameurs de l’association l’Avi Sourire en situation de tous types d’handicap et valides ont relevé le défi. Et nous sommes très heureux d’annoncer qu’ils ont remporté 9 médailles dont deux titres de champion de France !

3 médaillées sur un podium

En catégorie Handisport et sport adapté :

Audrey BELKHIR : catégorie handisport PR3, deux fois championne de France en 2000m et 500m et détentrice du record de France du 500m (photo, au centre)

Emilie TABOURET : catégorie handisport PR3, médaille de bronze 500m (photo, à droite)

Maëlle PATINAUD : médaille de bronze en catégorie handisport PR1 Femmes sur 500m.

Maeva FALCO : médaille de bronze, catégorie PR3 ID Femmes en sport adapté sur 500m

 

Dans la catégorie Seniors Femmes :

Viviane VERDOLLIN , médaille de bronze, catégorie séniors Femmes toutes catégories des 65-69 ans sur 2000m.

 

Et 3 relais médaillés sur 6 engagés (relais de 4 personnes) :

Adapté 1 : Hotman ZEMMOUCHI, Guillaume LATOUR, Jean-Baptiste PELLERANO, Maéva FALCO, médaille de bronze

Relais Han /Santé1 : Maelle PATINAUD, Emilie TABOURET, Grégory IRANZO, Christelle MARTINI, médaille d’or.

Relais Handi/Santé 2 : Damien GINESTET, Eva POGGIOLI, Julie PISCIOTTA et Audrey BELKHIR, médaille d’argent.

Petit point sur les différentes catégories :

  • PR3 : tronc, bras et jambes.
  • PR3-ID : handicap mental
  • PR2 : tronc et bras
  • PR1 : bras et épaules

L’Avi Sourire a vu le jour en 2007, avec pour but de remédier à la carence des clubs d’aviron en matière d’accueil des personnes handicapées. Aujourd’hui, l’association compte 75 adhérents : 45 rameurs en situation de tous types de handicap et 30 rameurs solidaires, âgés de 10 à 75 ans. L’association s’était déjà faite remarquée lors de la traversée Marseille – Calvi en 2017. Ils avaient ainsi réalisé le trajet en moins de 60 heures, sans escales, et à la seule force des bras.

Alors devant la dynamique de l’association, on ne s’attend qu’à de nouveaux exploits !