Le Parc National des Calanques lance sa première charte de bonnes pratiques de la plongée

15 avril 2016 par

Le 4 Avril dernier lors du salon nautique « Les Nauticales », le parc national des Calanques a organisé, en partenariat avec la Fédération Française d’Études et de Sports Sous-Marins (FFESSM), le lancement de la charte de bonnes pratiques de la plongée en scaphandre.

Qu’est-ce que la charte de la plongé ?

L’élaboration de la charte de bonnes pratiques en plongée dans les eaux du Parc national des Calanques a réuni de nombreux partenaires :
• des partenaires institutionnels
• les représentants des pratiquants associatifs
• des professionnels de la plongée
Ce processus de construction commune a abouti à un texte approuvé par l’ensemble des participants le 29 février 2016.
En adhérant à ce texte, les plongeurs s’engagent à réduire leur impact environnemental et à adopter des pratiques favorisant la protection des écosystèmes marins tout au long de leur activité.

Pourquoi une telle charte ?

L’activité de plongée dans le parc des Calanques concerne un public nombreux ; la concentration de la fréquentation dans le temps et sur certains sites peut générer des dommages sur les paysages sous-marins. L’objectif de la charte est d’inciter les pratiquants à adopter ou à conserver des comportements et des gestes favorisant le bon état environnemental des sites sous-marins.

À qui s’adresse-t-elle ?

• Aux structures professionnelles et associatives
• Aux pratiquants individuels
Toute personne qui s’engage auprès du Parc national des Calanques à adopter des comportements écoresponsables dans ses espaces marins (cœur marin et aire maritime adjacente) pour la pratique de la plongée en scaphandre.

Comment adhérez à la charte ?

Tous les clubs associatifs et professionnels, mais aussi tous les pratiquants individuels qui désirent adhérer à la charte peuvent la signer en ligne sur le site internet du Parc national des Calanques.

Pour télécharger le dépliant de la charte
Pour télécharger la charte

Précédent:

Pour que vogue la yole Massalia !

Suivant:

Ocean One : le robot archéologue et sous-marin

Vous pourriez apprécier

Poster un commentaire